Jenny Salgado

alias J.Kyll

Suivez-moi...

Cool semaine pour moi dans ma p’tite histoire locale que j’affectionne chèrement et que je protège de toutes mes forces.
Car on sait que c’est à partir d’un point central qu’on s’attache. Et c’est à partir de cet attachement qu’on se déploie, qu’on étale et partage une identité.

Ça y est. Il était plus que temps. La communauté haïtienne, celle-là même qui façonne le Québec d’une expression si importante et depuis maintenant plusieurs générations (jusqu’à 6, m’a-t-on dit aujourd’hui! Il paraît que nous sommes désormais les Québécois d’une autre origine ethnique les plus nombreux à Montréal !), annonce qu’elle va officiellement rénover et donc revigorer son centre, son noyau à Montréal.

Lire la suite...
 

http://www.jennysalgado.com/images/stories/photos/mois%20du%20creole%202013/Le%20creole.png


“Doit-on continuer à apprendre le créole à nos enfants ou devrait-on accepter qu'ils ne le parleront plus ? ”

C'est l'une des questions que se posent les nouvelles générations de la diaspora créole en Amérique francophone.

C'est un exemple du multidimensionnel de l'appartenance et de l'identitaire que j'dois défendre.
J'essai de préserver et de promouvoir le français, au Québec inhérent à la globalité du monde tout comme le créole que j'veux aussi protéger et continuer à parler même au coeur de la francophonie québécoise et peu importe où j'irai.

Merci au Kepkaa pour avoir ouvert la discussion et m'avoir invitée à vous expliquer pourquoi.

 

Un des gros trip que j'ai à exercer mon métier en ce moment, à cette étape de ma vie, c'est l'opportunité et la pertinence de pouvoir rencontrer et collaborer autant avec de grandes gens, de grands artistes qui oeuvraient bien avant moi, qu'avec ceux des générations qui me suivront.

André Gladu est un cinéaste dont j'aime beaucoup les oeuvres à cause de ses guts, son intelligence, sa sensibilité et son désir sincère de dire.
J'vous ai déjà parlé de ses superbes films sur son incursion dans le monde des marrons.


Il a aussi signé entre autres l'excellent film Les outils du poète sur Gaston Miron. Très inspirant.
Lors d'une des projections de ce film, dans le quartier Montréal-Nord, il m'a invitée à prendre parole pour partager avec le public ma façon de reprendre le flambeau de la poésie aujourd'hui en utilisant le Rap, langage de la jeunesse populaire, comme nouvel instrument de la parole et de la langue pour dire le coeur d'un peuple, comme on dit celui d'un homme.

J'ai trouvé ça vraiment cool comme exercice. Vraiment cool qu'il ait osé m'écouter d'abord puis m'inviter ensuite. Qu'il ait fait le lien entre ce qu'il est et ce que je suis.
C'est tellement nécessaire que les générations puissent se parler !

Merci beaucoup, André. Quand tu veux, ton hôte ou ton invitée...

 

Les outils du poète - L'artiste

 

 

Festival FRO 2014

L’année dernière, lors du mois de l’histoire des noirs, j’ai été extrêmement impressionnée par l’équipe de la Fondation FRO, ce nouveau regroupement de jeunes qui travaillent à créer des ponts entre les générations et les cultures en partageant les valeurs, les histoires et les expressions des différents peuples noirs et autochtones avec l’ensemble du peuple québécois. Ça a été un des très beaux moments de mon année et même de ma carrière quand j’ai participé à leur festival. En anglais, ils disent “ impowerment ”. On cherche encore le terme français qui rendra justice à cette dénomination. Pour l’instant, je dirai “auto-déterminisme ”. En principes, c'est ce envers quoi on s'engage tous, non ?

Ils remettent ça cette année ! Et ça s’annonce puissant…
Vous n’avez qu’à cliquer sur l’affiche pour accéder à leur site pour tous les détails.

http://fondationfro.com/wp-content/uploads/2014/01/Affiche-2014.jpg

 

J'espère vous voir demain pour la clôture avec, comme invitée d'honneur, Kathleen Cleaver, autre grande dame de l'histoire des noirs aux États-Unis, membre des Black Panthers, au parcours controversé mais combien enrichissant.
Elle va nous en parler de vive voix, nous expliquer où son engagement se retrouve aujourd'hui et on aura l'opportunité d'intéragir avec elle par la suite.

Longue vie à la Fondation FRO et à tous ces jeunes qui réfléchissent puis transforment leurs pensées en actions constructives.
Je suis à votre service. C'est dans la nature, de passer la flamme.

 

 

Perspectives : Noirs

Questionnaire de l'animatrice et reporter Marie-Ève-Lyne à Jenny, dans le cadre du mois de l'histoire des noirs :

http://www.jennysalgado.com/images/stories/photos/perspective%20noirs.png

 

Ça fait j’sais pas combien de partys consécutifs que j’me tappe depuis Noël.
J’constate à quel point je suis à un moment de ma vie où j’en suis révérencieusement détachée.
J’essaie de rester investie dans l’instant mais une part de moi, malgré moi, se tient à l’écart, à scintiller, à me miroiter, à sonder ma surface et interpeller ma profondeur.
Tu vois, c’est l’genre de situation où tu pourrais facilement t’épuiser à chercher à t’atteler, où tu pourrais même te perdre. Mais j’apprends que l’important, c’est le point d’ancrage. De garder le point de vue de la source.
Ce quelque chose en toi qui te dé-finit, à partir duquel tu tisses tes liens.


Science et spiritueux

J’observe dans l’party comment les gens se divisent en sous-groupes, en cellules d’intérêts communs.
Mon côté cynique n’a pu s’empêcher de penser au pattern de la bactérie. Puis j’me suis rappelée que même elle ne se divise pas pour se différencier et se détacher.
J’ai pensé virus, que la science ne s’entend même pas encore à savoir s’il est vivant ou non vivant.
Je dois l’admettre, dans cette chimie d’intempérance, certains iront jusqu’à pass out, perdre connaissance, certains préfèreront passer outre et feindre l’aisance puis d’autres, dont je fais partie, ont tendance à se camper dans l’errance, dans l’expérience abstraite.

Subitement, de nulle part, sans aucune explication, surgit un intervalle que certains qualifieraient de magique, où pour un instant, même bref, tous les gens dans la place semblent connectés parfois dans une quasi transe. C’est peut-être une conversation, une histoire, un éclat de rires, une chanson, une danse…et on se souvient de ce qui nous relie depuis si longtemps, en toute spontanéité.

Même dans les partys d’famille où chaque individu, comme chaque génération, tente tellement de se caractériser et se valoriser auprès des autres, si les liens sont serrés, viennent ces moments où on retourne dans l’passé, jusqu’aux naissances, aux expériences vécues ensemble, à notre fierté commune, à notre croissance véritable. C’est merveilleux. C’est absolument attachant.

Je nous souhaite à tous pour cette année et pour celles qui suivront, même quand on est divisés, de nous attacher à ce qu’il nous reste d’authentique, de naturel, de lumineux, de merveilleux, de palpable, de sensible, de certain…à l’amour en toute vérité.

Jenny

 

http://www.jennysalgado.com/photos/droits%20et%20libertes.png

C'est moi qui ai reçu l'honneur cette année d'être choisie par la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse en tant qu'artiste engagée pour faire partie du jury qui a déterminé le lauréat du prix Droits et Libertés de l'année 2013, le 10 décembre dernier.

Depuis 1988, le Prix Droits et Libertés est décerné annuellement par la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse à des personnes, des entreprises ou des organismes, afin de souligner leur engagement et leur contribution exemplaire en matière de défense des droits et libertés de la personne au Québec.

http://www.jennysalgado.com/photos/Steve%20Foster.png

Félicitations à M.Steve Foster, du conseil québécois LGBT, lauréat de l’année 2013.

Lire la suite...
 
Page 6 sur 18

J'suis sur Twitter

Connexion




Contacts

Pour informations, booking et relation de presse:
Les Productions J.Kyll
437 Boulevard Arthur-Sauvé (bureau 204)
Saint-Eustache, QC
J7P 2B3
Tel: (514) 436-7323
Courriel: info@jennysalgado.com

Label: Tacca Musique
4446 St-Laurent, bureau 801
Montréal, QC  H2W1Z5